Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2004

J'sais pas trop quoi dire...

J'sais pas trop quoi dire ...  mais j'ai envie de le dire....

J'ai trouvé ce dont j'avais besoin, c'est l'amour à vie, l'amour qui dure, celui qui fait exister...  celui qui crée...  Vous pensez ptet que je le ressasse sans arrêt (et vous avez raison), mais c'est cette recherche qui me définit... avec evidemment le fait que j'échoue toujours...

Je veux trop, je cherche la perfection sentimentale, et c'est ça qui me perd...  Je veux tout, quelque chose de si prévisible que ça n'a plus aucun intérêt.. A trop vouloir on a rien, à trop penser on devient con, à trop aimer on disparaît...

Il y aura toujours quelque chose qui cloche, à commencer par ma peur qui fait tout capoter en ultime recours...  Même si une fille que j'adore viens me dire en direct qu'elle m'aime, qu'elle voudrait passer sa vie avec moi, je suis certain que ma connerie trouverait un mauvais prétexte :s...    Bon, cette situation ne m'est jamais arrivée (même plus atténuée)...  Avant je me disais (les années lycées) que si une telle chose arrivait, ce serait certainement un canular, ou un pari ... c'est terrible à dire mais j'avais ce sentiment alors... depuis je me suis rendu compte que ça ne serait jamais arrivé ... et encore moins maintenant...

petite parenthése, les gens pensent que je suis pessimiste, que je suis chiant à être comme ça etc... mais je suis simplement critique, et réaliste... quand il s'agit d'observer, je ne suis pas con, je sais analyser ma vie avec le maximum d'objectivité... ça peut paraître insensé ou prétentieux, mais c'est bel et bien le cas... J'arrive à avoir un regard extérieur sur moi, à me juger... Il est certain néamoins que ce regard est noir, du fait de la dégenerescence ce mon existence et de ma vision de la vie, de ma vie, mais c'est tout naturel ...  c'est ce que je vis (si je puis dire) ...  fin de la parenthése (je pourrais développer plus tard si vous le souhaitez)

Pourquoi je suis comme ça ?

ah ça il en faudrait des pages et des pages pour en parler, et encore... Mais je n'ai pas le courage d'écrire un bouquin (et pas le talent) ==> "ma vie, mes manoeuvres" ...

On pourrait dire que je pense trop, quand je vois une fille dans la rue par exemple, je la trouve jolie, je me demande tout de suite si je pourrais pas être en couple avec elle et le reste...  autre exemple, une fille dans ma classe au lycée qui me plaisait bien (Pauline, la première des premières), on peut même dire que je l'aimais (je crois), et ben ça peut paraître ridicule, mais je me demandais si son prénom irait bien avec mon nom de famille :s...  pareil en général...  et puis je me dis, si on a des enfants, peut être ce sera mieux de leur donner son nom à elle ... etc ...  Vu d'ici c'est trop bizarre  :-(      Ajoutez à ça une naiveté bien étrange, car feinte... il faut bien. Je m'invente ce paravent (paratonnerre?) pour me masquer la réalité trop douloureuse, et bien trop éloignée de mon rêve...

Et tout ça donne une imcompatibilité avec la vie, et l'amour tout simplement... c'est le résultat de mon analyse théorique, rien de plus... Et moi comme un idiot, j'arrive à me persuader que ce sera toujours un échec, j'arrive à être allergique au bonheur... je sais pas si vous imaginez... allergique au bonheur ...  En plus c'est simplement un effet placebo, c'est psychologique, c'est inconsciemment voulu ...

Je déteste mon cerveau pour ça ...  à quoi ça sert de savoir tout ça ? à quoi ça sert de s'intéresser à plein de choses ?  si c'est pour aboutir à ça ? ... Mon cerveau mort ne servira plus à rien....  C'est comme l'amour, j'accumule, j'accumule, et faute d'utilisation ça pourrit, ça se détériore, ça dégénère, ça s'atrophie... bientôt la fin, le retour au rien....

J'arrive pas à aimer, je veux aller trop vite, je vois déjà les enfants alors qu'aucune femme n'a déjà posé un regard amoureux sur moi, je veux dépasser le temps, mais il m'engloutit, et me perd...  c'est terrible, terrible... :-(

La vie me tue mais c'est moi le commanditaire....

Commentaires

Se regarder vivre...

Jusqu'au clash.

Le déclic. Le coup de tonnerre. L'évènement qui te donne les moyens de comprendre ce que tu dois faire pour trouver le bon chemin.

Ne te culpabilise pas. Ne te dis pas que ça ne t'arrivera jamais. Ca te tombera dessus comme une avalanche. Et il faudra sortir la tête. Sortir la tête ou t'enfonçer. Le choix sera vite fait.

C'est pas vrai que si tu essaie de sourire ça ira mieux, c'est plus profond que ça, c'est un travail de longue haleine. Et ce n'est pas un copié-collé qui t'aidera, parce qu'on ne peut pas dire la même chose à deux personnes différentes, comme si on détenait la vérité et la clé du bonheur.

Donne, évacue ce trop-plein d'amour qui t'étouffe.

Écrit par : Laurette | 21/08/2004

ne te plains pas d'avoir des reves et des envies, au moins cela dirige ta vie ou au moins tes fantasmes (au sens psychologie).

n'oubli pas de prendre la mesure de ta chance quand d'autre (moi?) se bloquent dans le présent par peur de l'avenir, toujours incapable de se projeter dans l'avenir, faisant avorter toutes leurs relations en refuser de faire des projet avec l'autre...

non finalement tu n'a pas l'aire si mal loti que ça !!!

Courage, arrete de refléchir et fonce, finalement mieux vau faire des erreurs que se remplir de regrets.

tchuss, loublou !

Écrit par : loublou | 21/08/2004

Moi si j'étais toi je rentrerais dans un cloître ou je postulerais au cirque Medrano comme clown triste ou je changerais la couleur des murs de ma chambrette ou alors si possible je me farcirais la fille de la voisine qui est secrètement amoureuse de toi ou en dernier ressort : mégabranlette dans le bain avant une bonne partie de Sim City...

Écrit par : whanna | 21/08/2004

Arf trop malin... Le problème étant que tu n'es pas lui donc tu ne sais pas de quoi tu parles.

Écrit par : Laurette | 21/08/2004

Ne crois pas que tu es seul à penser ainsi. J'ai moi-même vécu une trop longue période de solitude, de détresse et d'espoir vain. J'ai rencontré l'homme avec qui je vis peu après avoir renoncé à l'amour, croyant qu'il était impossible que l'on puisse s'intéresser à moi et ayant définitivement banni toute espérance. Je sais à quel point ce que tu vis es difficile et lorsque je repense à mon passé mon coeur se serre douloureusement.

J'aimerai pouvoir te soutenir et te dire que qui m'aurait jadis réconforté.

Sois exigeant il existe forcément quelqu'un pour toi, si tu ne la rencontres pas maintenant c'est qu'elle n'est pas prête à cette rencontre. Un jour, elle sera là pour toi.

Mais n'attends pas ce jour pour vivre et être heureux, vis , sois actif et passionné et elle viendra.

Ce que je te souhaites sincèrement.





Écrit par : Perle | 21/08/2004

merci beaucoup Perle, Laurette et Loublou....

bisous



désolé Perle de te remémorer des evenements douloureux

double bisou pour toi

Écrit par : Kleman | 21/08/2004

Que te dire petit Kleman ?



Que la peur que tu décris, je l'ai connue, très bien même, et que parfois je la connais encore? Oui je veux bien te le dire, tu dois d'ailleurs le lire par ailleurs sur mon blog 1

Mais pour le reste, je suis désolée de me répéter, Laurette :

Pour avancer, il faut se prendre en main. Ne pas attendre que ça nous tombe "tout cuit dans le bec".

Je ne suis pas sûre de beaucoup de choses, et, contrairement à ce que tu as l'air de penser, je ne suis pas donneuse de leçons, et je prétends encore moins "détenir la clé du bonheur" -si tu l'as, jsuis preneuse lol 1-



Mais il y a une chose, au moins, que je sais :



C'est le jour où on commence à vivre pour soi qu'on est (peut-être) capable d'aimer et de donner.

Je ne pense pas que ce soit en se "regardant vivre" qu'on y arrive !



Le mot que tu as lu et qui visiblement t'as choquée est celui d'une personne qui tâtonne, encore, à trente balais passés, eh oui ! Mais qui commence peut-être à avoir une petite idée d'où pourrait se trouver le début du sentier.



Pourquoi ne pas en faire profiter les autres ? Car, dans tes messages, Kleman, je sens, très fort, beaucoup plus qu'un besoin de trouver ta moitié, un besoin de commencer à vivre. C'est un peu là dessus que je voulais attirer ton attention, et à cette partie là de ton billet que j'avais répondu. :-s



Biiiiiiiisssssssouuuuuuux mister Bisous



Milou 1 ouaf !

Écrit par : Milou | 22/08/2004

Oui là j'adhère un peu plus, il faut un début, se donner soi-même un coup de pied au cul...



Mais arriver là n'est pas une chose facile même avec de la bonne volonté, c'est ce que je voulais dire, qu'il ne faut pas en plus culpabiliser en se disant qu'on n'est même pas capable d'être heureux par soi-même...



Mais je ne voulais pas être agressive avec toi, désolée, je vais tâcher de me modérer !



La clé du bonheur... J'ai malheureusement l'impression que les serrures changent sans arrêt...

Écrit par : Laurette | 22/08/2004

Ah, tiens, toi aussi, tu as du mal à les retrouver, ces clés lol ? 1

Joliment dit, le coup des serrures qui changent sans arrêt.

Pour le reste, t'inquiète, j'avais compris 1



Et je suis entièrement d'accord avec toi sur la culpabilité 1.



Milou 1 ouaf !

Écrit par : Milou | 22/08/2004

C'est marrant, y a tellement de fois où tu sais pas quoi dire... et où tu le dis pas :$:$:$:$:$:$:$:$:$:$:$:$:$:$:$



cela te résume très bien

Écrit par : ...... | 24/08/2004

Bonjour Pti klem, bisous d'abord ! J'aime pas que tu sois triste, déprimé, en bas de la côte de la vie...

J'ai aucun conseil à te dire car c'est VRAI que c'est différent pour chacun. Par contre je reste PERSUADÉE que L'AMOUR ARRIVE QUAND ON NE S' Y ATTEND PAS, ou plus.

Tu le mérites, comme tout le monde, et je suis d'acc avec toi L'amour est un moteur . 1

Bisous, tiens bon.



Écrit par : annenenette | 25/08/2004

Eh là! En garde! Ne baisse pas les bras si vite!

Moi aussi j'ai eu un très GRAND passage à vide, et tout est arrivé par coïcidences.

Ça va bientôt faire 4 ans que je suis avec David et rien ne me disait qu'on allait se connaître. J'ai simplement changé d'amis, vu d'autres personnes et on nous a présenté. Mais si je n'avais pas fait le pas d'aller voir ailleurs, peut-être serais-je encore en train de chercher qui sait!

Commence une activité, un sport, un instrument! N'importe quoi qui puisse te faire rencontrer des gens que tu ne verrais pas autrement. Tu verras, tu vas te faire de belles amitiés, et même plus encore, comme pour moi 1

Prends toi en main MAINTENANT, sinon demain il sera trop tard!

Amitiés, Séverine

Écrit par : Speedy | 25/08/2004

Je suis entièrement d'accord avec le fait de se prendre en mains.

Mais.. euh... il a quand même encore le temps pour trouver lol 1

Tu trouves pas ? :-D



Bisous mister Bisous



Écrit par : milou | 25/08/2004

Salut Klem, jviens pas souvent ici.

L'amour à vie, celui qui dure c'est ce que tout le monde cherche. Ce genre d'amour c'est justement à la fin de sa vie que l'on sait si on l'a trouvé ou pas. Tu peux jamais le savoir à l'avance ni même pendant. Beaucoup pensent l'avoir trouver mais c'est à la fin qu'on voit s'il a résisté ou pas...

Je sais, je t'aide pas trop avec mon analyse... mais faut ptête pas que tu place la barre trop haut dès le départ...

Trouve "simplement" une fille qui t'aime et que tu aimes ce sera déjà pas mal. Après c'est au fil du temps et des épreuves que l'amour va se consolider ou au contraire ne pas faire long feu.

On t'as déjà donné plein de conseil et d'autres t'en donneront aussi ici.

Essaye de mettre cette quête de l'amour de coté. L'amour est un animal farouche qui se cache d'autant plus qu'il se sent traqué. Si tu fais semblant de rien, ça se trouve c'est lui qui va t'attraper...

Consacre toi à autre chose, trouve un autre but plus accessible que celui de trouver le grand amour. C'est une quête inutile puisque tu ne possèdes pas (comme personne d'autre) toutes les clé pour résoudre l'énigme de l'Amour, ne serait-ce que les clés du destin, du hasard et de la chance. Le reste tu peux le maîtriser (le physique, les occasions et autres considérations plus terre à terre).

Consacre toi à ton travail (ne va pas tomber amoureux des feuilles mortes 1, à l'écriture... Si tu as du temps libre, aide peut-être d'autres personnes par le biais d'assos, lance toi dans la politique, un des meilleur moyen de faire avancer la culture quand on est passionné et qu'on a un bon niveau...

En un mot comme en cent, essaye de penser à autre chose, laisse venir l'amour à toi et ne soit pas trop pressé.

Pour la confiance en soi c'est pareil, ya pas de recettes miracles. Ya bien des stage de coaching mais ya de tout et de rien. Essaye de te "lancer" (pas par le fenêtre hein ?) lors de discussions avec des nouvelles personnes. Elles te connaissent pas donc dit toi que même si t'es nul elles t'oublienront vite. Si au contraire ça marche, tu sentiras ton Ego gonfler à bloc. Pour la confiance en soi c'est plus difficile, c'est une chose qui varie en fonction des réussites et des echecs de chacuns, c'est valable pour tout le monde, même pour moi.

Profites de ceux qui t'entourrent et qui t'aiment, c'est un bien inestimable. Pour le reste essaye de suivre nos conseil de manière sérieuse. Note les par exemple sur un carnet et essaye chacune d'elles au moins une semaine. Au moins tu auras l'esprit "un peu moins" préocuppé.

A plus

PS : jviens pas souvent mais qu'est ce que j'écris... 1

Écrit par : Mal_o_dents | 28/08/2004

Les commentaires sont fermés.