Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2004

La vie suit son cours... au se cours !

...  J'suis le roi des jeux de mots minables ...

Bon, aujourd'hui n'espérez pas la fête des fleurs en feux d'artifice de couleurs et de joues de vivre, I'm not in the mood for youplahouplala !

Fatigue physique, fatigue morale, cocktail explosif, ou plutôt neurasthénique...  Je me déciderai jamais à vivre, et c'est ça qui me fait peur, plus que la mort, plus que la peine, plus que la douleur...   Car c'est tout ça à la fois...  Je sais je ressasse toujours la même chose, mais ici au moins je ne lasse personne, 'suffit d'arrêter de lire hein !

J'suis dans l'impasse, mais j'ai été idiot, j'ai pris un véhicule de trop gros gabarit, j'peux pas m'en sortir... Situation ridicule dans ce monde de petites berlines, de coupés sportifs et de citadines compactes... Le monde n'est plus ce qu'il était !...  En plus c'était tout bien indiqué:  "vivre et aimer" sur la droite, "impasse de l'ennui" à gauche ...  mais quelle gauche ?  maladroit mal à gauche...

J'ai fermé les yeux, j'ai vu la pluie, j'ai ouvert les yeux, y'avait le soleil, pourquoi j'ai refermé mes paupiéres ???   Pour me voir en dedans, pour apprendre à me détester, pour savoir comment me détruire le plus docilement possible, sans bruit...  Et ça j'y arrive ! ça j'y arrive !  Je suis un looser par ambition et je réussis qu'à faire le mal...   Surprenant non ?

Comme beaucoup se posent la question: est-ce que je me complais la dedans ? ... mais bien sur c'est tellement évident ! j'adore avoir mal, j'ai toute la panoplie sm dans mon armoire ! et puis j'aime faire souffrir, arracher les pattes des mouches et crever les yeux des lézards ! J'ai plaisir parfois, dans les moments où d'autres se plaisent à parcourir un beau bouquin, à me couper un doigt, juste pour voir... Et bien sur, comme je me sens artiste maudit, j'aime choquer, crier partout que j'adore les femmes et les bébés alors que je fais tout pour qu'elles restent loin de moi, pour qu'elles n'aient aucune chance d'attraper un enfant de moi !  Z'avez tout juste en fait .. pchiit problème réglé ! client suivant !

Je suis égoïste, ça c'est un fait, et puis radin...  j'ai vraiment du mal -pragmatiquement parlant- à m'imaginer une vraie relation de couple... Comment moi qui ne m'achète que des trucs pour moi, qui tiens à mes affaires matérielles comme à la prunelle de mes yeux, comment moi je pourrais tout offrir à une femme ?  Comment je pourrais dédier tout mon temps à cette femme ? C'est ce que je souhaite, mais je me rends compte que le rêve c'est le rêve... C'est comme m'imaginer que je pourrais être un as du snowboard !  Au final je suis le pire surfer de tous les temps...

Ah tiens !  ça me fait penser !  Pourquoi je me descends tout le temps ? pourquoi je m'autocasse ?

Pour apporter de l'eau à mon moulin et dire: "ben vous voyez, je suis un gros nul maudit et mal aimé !  je suis trop fort, j'avais raison!"... J'exagére, mais je suis sur qu'il y a de ça...  Mais le probléme c'est que les exemples sont bien tangibles, et ça je l'explique pas autrement que par la présence de ma vraie connerie... Les échecs sont bien là... Et on a beau me dire: "ça viendra", j'ai du mal à y croire au regard des années écoulées, parce que bon, les flirts tout ça, les amours de vacances, les bambins qui se font des bisous tout mignons, les ptites histoires "sérieuses" d'adolescent, les séances de cinéma à deux, tenir une main dans la mienne, les ptits mots, les baisers, et tout ces émois de jeunesse, ben je connais pas...  et là c'est un argument blindé, tout simplement parce que y'a rien...  et je n'exagére pas là... c'est le fait de l'observation constante, j'ai juste été l'ami (non pas que ça me déplaise, bien au contraire, la compagnie des filles est toujours merveilleuse)...  Je sais que je suis excessivement timide, je suis pas du genre à demander "tu veux sortir avec moi?", mais quand même !  toutes les filles ne sont pas timides, et si on me dis qu'une fille a été amoureuse de moi, mais elle aussi trop timide, ya de quoi me tirer une balle (dans le pied d'abord pour avoir bien mal puis dans ce con de cerveau aprés)...  Sérieusement je n'ai rien vu, et c'est pas faute d'avoir obsérvé...   J'adore mes yeux pour ça, au moins j'ai la chance de voir la beauté, à défaut de l'approcher et de lui offrir le monde...

La vie suit son cours...

Commentaires

kleman kleman kleman

c'est bien que tu ecrives tt ce que tu penses ms si ton probleme tu le connais , il devrait etre facile à resoudre.

Je t'ai posé une question hier tu t'en rappelles et tu m'as repondu "je sais ou tu veux en venir" ...

Alors je pense qu'il faut arreter de rassaser tout ça.

ET tu te doutes bien que mon mari n'est pas venu sonner un jour chez moi en me disant "bonjour je suis l'homme que tu attends depuis tt ca temps"

En plus tu me dis que tu t'ai jamais pri de rateau alors je me dis "vas y " tout ne depend que de toi (toi toi et toi)

Allé je t'embrasse petit homme et prends plus confiance en toi...

Écrit par : nine | 26/08/2004

Je ne peux dire qu'une seule chose... c'est que je crois que tu es mon futur... tu es la personne qui me ressemble le plus au monde...



Je voulais juste te remercier avant d'aller me coucher... te remercier pour réussir à mettre en lettres, en mots, en phrases, tout ce que ma petite tête n'arrive même pas à penser... tout ce qui me fait pleurer... tout ce qui fait que le couteau s'enfonce toujours de plus en plus...

Tu es arrivé à resortir le couteau Kleman.. merci...



Et encore bravo.. pour enfin exprimer ta haine, et pour m'avoir fait bien rire...

Kleman au pouvoir !!

Écrit par : silver | 26/08/2004

Klem, tu as 20 ans. Je ne vais pas te sortir le traditionnel "tu es jeune, tu as le temps, tu ne sais pas ce qu'est la vie", non je crois que tu as sincèrement le coeur plein de vide et de douleur. On peut souffrir même à 10 ans...

Mais ce que tu vis aujourd'hui, ces impasses, ce vide, ce terrible manque, c'est ce qui construit l'homme de demain. Une sorte de passage obligé. Peut-être pour être cent fois plus heureux demain et apprécier le bonheur à venir tellement plus intensément que le commun des mortels...

Plus que personne tu sais la douleur, la solitude, le mal, l'absence, la souffrance. Non la vie n'est pas facile avec toi. Mais tu seras un des rares à profiter de ce qu'elle t'offrira comme d'un cadeau précieux et à le vivre du plus profond de toi. Parce que tu sais ce que c'est que de vivre sans.

J'ai eu une enfance et une adolescence totalement détruites, les pires souvenirs de ma vie. Mais c'est aussi ce qui m'a construite et ce "grâce" à quoi je suis celle que je suis aujourd'hui, c'est ce qui fait que je croque la vie avec tant de gourmandise, je n'en laisse pas une miette.

Peut-être qu'il faut que tu passes par là, que c'est ton chemin vers quelque chose de tellement plus beau...

Écrit par : Laurette | 27/08/2004

Salut mon gars



étonnant de lire tout ça, j'ai l'impression que t'a vécu les 24 premières années de ma vie, et peut-être les 24 qui arriveront plus tard...

L'éternel ami, sempiternelle rengaine à la fois agréable et douloureuse, avec toujours cette même question en suspens "pourquoi pas plus?"

Ya pas de réponse, j'pense qu'il n'y a même pas de solution miracle. Un jour, un déclic, chez soi? Chez les autres, je ne le sais même pas. Une histoire, agréable et douloureuse, qui donne un semblant de confiance en soi avant de nous replonger dans un abîme...



La seule chose à faire, c'est tenir le coup, et garder qqpart au fond de soi cette infime portion d'espoir qui permet d'aller de l'avant...

Écrit par : Dadoudi | 29/08/2004

Les commentaires sont fermés.