Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2004

plein de choses mais surtout de l'amour

je vois surtout l'amour comme le cliché qu'on s'en fait, et ce n'est pas une illusion, c'est simplement pour me persuader que la beauté de ce sentiment existe, que le coup de foudre est possible... Au fond de moi je sais que je ne connaîtrais plus de coup de foudre, j'ai tellement été amoureux, ou j'ai tellement cru l'être du moins, que j'ai épuisé mes ressources et mes envies. Je n'ai plus le droit d'être amoureux, juste envie de l'être en retour. L'amour n'existe que si on est deux à le créer, c'est un travail d'équipe si je puis dire. Si on aime tout seul ce n'est pas de l'amour, ou à la limite une ébauche, une amorce d'envie... J'ai trop ressenti ça, et tout ces sentiments inachevés s'accumulent en moi... Je sais pas ce que ça va donner.

Mais revenons à ma vision idéale de l'amour. Tout ce temps m'a permis en revanche d'apprendre, d'observer, d'échafauder des théories. Tout ça peut paraître bénéfique c'est certain, mais le coté pervers existe bel et bien: trop penser, trop exiger, trop attendre, trop gâcher...

Pour moi l'amour c'est être à deux, Amour comme Amitié, être à deux en présence comme en pensée; pas forcément 24h/24, même carrément pas, c'est destructeur, trop aimer et pire que pas aimer du tout. C'est banal à dire, mais il faut laisser un jardin secret à l'autre, un espace vital de liberté, ne pas se refermer sur le couple. Concrètement ça veut dire ne pas tout faire ensemble, s'amménager des moments à soi, respecter les désirs de liberté de l'autre, ne pas forcément vivre ensemble dés le début. De même on sait tous que le pire ennemi est la routine, et à tout connaître de l'autre, à tout appréhender, ça accélère le processus.

L'Amour c'est surtout beau, c'est surtout un partage. Partager la vie, les émotions, les bons moments et les mauvais; donner de la tendresse et accepter d'en recevoir.

L'Amour est tellement indescriptible qu'on est bien obligé d'utiliser les vieux poncifs populaires pour en parler... Rien de bien nouveau... C'est du cas par cas et ce qu'on vit en est la meilleure définition.

Alors comment en parler quand on sait pas ce que c'est ? Quand on a jamais connu de véritable Amour complet ? ... Juste effleuré...

Je n'ai pas cette réponse, je suis celui qui regarde, qui aide parfois, rien de plus...

Mais je me sens bien, on me donne espoir... C'est pas possible de vivre sans Amour quand on l'a pas choisit. Je veux pouvoir y croire... Voila pourquoi je rêve d'Amour romantique, "rose guimauve" comme certains l'appellent, c'est simplement pour m'évader. D'un autre coté je ne vis pas sur Vénus, j'ai la réalité sous les yeux; et je hais ces ados qui "sortent ensemble", c'est de la jalousie primaire mais raisonnée. Je ne peux pas envisager ce genre de comportement pour moi, j'ai trop ce désir de "pour la vie", l'Amour est trop important, trop précieux. Comment peut on prétendre une seconde ressentir de l'Amour alors même qu'on est certain que c'est juste une "passade" ? Je sais que c'est juste ma vision, mais l'Amour si il naît un jour en nous, on ne peut JAMAIS s'en débarrasser, il est là pour toujours il se cache très profond parfois, mais il est toujours présent.
L'humain n'a aucune prise sur ce sentiment il se crée tout seul, se développe tout seul, s'atrophie tout seul. Mais il a besoin de ressources pour tout ça, il faut l'entretenir, et chez soi et chez la personne aimée... on revient dans la notion de binome et de partage. Quand on aime sans l'être, l'Amour nous fait mal avant de se dissimuler dans un coin du coeur et de la tête. Si il nous fait mal c'est d'abord pour nous dire qu'il existe et qu'il aurait bien voulu s'épanouir cette fois ci, lui aussi a mal...  L'Amour c'est compliqué, mais personne ne peut vivre sans, absolument personne. Heureusement celui ci existe sous maintes et maintes formes, car la tendresse psychologique ou/et physique est un désir de chaque être humain. Nous avons evolué si bien, que nous avons créé la notion de bonheur sans but autre que le plaisir et la satisfaction... C'est une merveille naturelle. La procréation n'est plus le seul but de l'attirance, l'humain a depassé ses instincts et ses gènes, notre cerveau d'animal a supplanté l'évolution génétique.
Le plaisir, ça veut tout est rien dire, chaque individu cherche à l'éprouver et chacun à sa maniére de le faire. Le plaisir n'est pas que sexuel, il est tout, tout ce qu'on peut imaginer, de la vision d'une beauté comme d'un morceau de musique entendu, d'une situation de repos extrême comme de la satisfaction d'un travail bien accompli... Le plaisir est la clé de la vie actuelle, le bonheur est la fin ultime de toute entité humaine.

C'est ça l'Amour...  Et puis c'est construire aussi, pas obligatoirement en fondant une famille, mais en rendant la vie de l'autre plus jolie (et de ce fait la vie commune)...

Pour ma part, j'estimerai que ma vie aura été réussie si je peux apporter un peu de bonheur à quelqu'un, si j'ai pu lui permettre d'être heureuse, de passer des bons moments...  Tout le reste tourne autour de ça. Et le summum, l'apogée d'une vie magnifique, ce sont les enfants. Les enfants, un don pour le futur, une formidable histoire à vivre à deux, trois, quatre ou plus, un sursaut de responsabilités, un lien affectif avec l'être aimée. C'est encore plus beau que l'Amour, parce que c'est l'Amour fois trois.

Si j'entreprends une analyse psychologique profonde de moi même, voila ce que ça peut donner: (vous en pensez ce que vous voulez) En sus de tout ça, mon désir d'enfant peut être imputable à mon désir de continuer à exister aprés ma mort, ça c'est une des plus grande crainte que j'ai. Non seulement j'ai peur de mourir avant d'avoir connu tout ça, mais j'ai aussi peur d'être oublié, effacé aprés ma mort naturelle, j'ai besoin de me construire un avenir post-mortem. Attention ! Il ne faut pas penser que je considère l'enfant comme uniquement outil de cela, mais ça s'y ajoute de façon psychonaturelle. Donc si je n'existe pas pour la société [j'en reparlerai], j'existerai encore par et pour eux. ça c'est un fait que j'analyse comme ça.  De même il ne faut pas croire que si j'ai envie d'être avec quelqu'un ce n'est QUE pour avoir des enfants et donc QUE pour mon désir égoïste de ne pas disparaître. J'espère que vous esprit eclairés qui me lisaient vous savez comment m'appréhender à présent.
Pour continuer dans la psychologie -car l'Amour nécessite toujours une part de psychologie- voyons à présent ce que je pense de l'Amour encore plus précisément. C'est tout à fait clair pour moi, et je n'ai jamais changé d'orientation depuis que je suis conscient: AIMER QUELQU'UN C'EST VOULOIR SON BONHEUR ! Et à ça j'y rajouterai: MEME SI CE BONHEUR NE S'OBTIENT PAS AVEC MOI...  Je n'en démordrai pas. Je serai toujours heureux de voir celle que j'aime heureuse dans les choix qu'elle a fait, y'a pas d'autres questions à se poser. J'en viens tout naturellement à ma vision de la fidélité, et là je vais aussi englober le sexe qui est inaliénable de l'Amour sentiment. Je ne me vois pas exigé d'être le seul et l'unique, ce serait renier même mon analyse faite quelques lignes au dessus: l'Amour on y peut rien; et le réprimer est la pire des tortures. Donc concrètement (et théoriquement toujours), si je suis avec quelqu'un et que ça se passe très très bien, on s'entend à merveille etc, si par exemple au niveau purement sexuel elle ressent le besoin de voir autre chose, de connaître plus, enfin je sais pas trop.. si elle a besoin de ça pour être heureuse, je ne peux pas être celui qui interdirait cela... Même si cela doit être fait en concertation et en totale transparence. C'est aussi simple que ça et ça n'est pas une preuve de faiblesse ou une naiveté à exploiter [je rappelle pour mémoire que si je parait naïf, c'est juste une protection, derrière ya un cerveau qui analyse tout]. J'ai pas envie d'être jaloux et ne me parlez pas de "fierté masculine", je lui crache dessus. En amour je veux juste vivre pour elle, être tout le contraire de ce que je suis maintenant. L'Amour c'est le plus beau cadeau qu'on puisse me faire, alors je compte bien le mériter et remercier celle qui m'aura choisi pour la vie. En espérant simplement être à la hauteur de mes mots...

La femme c'est l'Amour, la femme c'est la vie, la femme c'est le bonheur. Elles sont tellement exceptionnelles, ça peut faire peur mais je les admire sans bornes. Je veux pas effrayer mais je fais juste un constat global et général (ya évidemment de nombreuses exceptions à l'exceptionnel ;-) ): première chose et pas des moindres: elles sont la base de la vie, elles sont les méres de l'humanité... sans la femme pas d'humains (je sais, vous allez me dire sans hommes pas d'humains non plus .. oui mais bon). L'homme donne un spermatozoïde, la femme porte l'ovule, reçoit le spermatozoïde, en elle se dépose l'oeuf, l'embryon, le foetus, dans son utérus se dévellope le bébé uniquement grâce à l'apport de la femme, et enfin c'est elle qui le met au monde et le nourrit (allaitement)... Je vais m'arrêter là même si ça continue de plus belle aprés... mais je ne préfère pas trop partir dans une analyse féministe de l'éducation (j'y reviendrais si vous le désirez)... Il est certain qu'au vu seul de cette maniére de procréation, la femme est 95% supérieur à l'homme... c'est pas du jeu :-)  (j'attends vos critiques avec impatience, mais c'est pas encore fini)... Les femmes sont également admirables par le fait que, malgré des siècles de maltraitance, de musellement, d'éloignement de la vie culturelle, politique, et de l'éducation, malgré tout ça, elles soient aujourd'hui les meilleures du monde... Ce n'est plus un fait à prouver. Elles ont eu beaucoup plus de mal dans l'ensemble pour arriver au même point voire à mieux que les hommes... C'est tout simplement hallucinant... Je pourrais en parler des heures, dire o combien mon amour pour la femme est immense... Je vais m'arrêter là car je veux pas tomber dans la démagogie facile...  Ça me fait simplement rire de voir encore aujourd'hui des hommes certains de leur supériorité (je sais c'est malheureusement pas drôle)

Si j'ai parlé de la femme c'est bien sur que pour moi elle est indissociable de ma vision de l'amour... Vous l'aurez compris...
Quand je pense que des gens écrivent des livres sur le sujet, je me rends compte que mon analyse est bien incomplète... Y'a du boulot

merci de m'avoir lu
merci à celle qui m'apporte bien plus que de l'amour...

Commentaires

Le 11 septembre 1973, la démocratie était mise à terre dans le sang au Chili, laissant place à la torture et au fascisme.



Le 11 septembre 2001 près de 3000 personnes mouraient dans les Twins Towers.



Le 11 septembre 2004, lamentation similaire aux précédentes..



Il y a de vraies et réelles douleurs qui méritent de réelles lamentations ...

Écrit par : bouiboui | 11/09/2004

C'est un peu trop Kléman!Mais merci.

Je suis heureuse d'être une femme et l'un de mes plus grands bonheurs a été de porter l'enfant de celui que j'aime. Pourtant, l'amour et les enfants ne peuvent être un but en soi, un sens pour une vie.

Il est dangereux de croire que la famille est l'apogée.

Je remercie pourtant la vie de m'avoir accordé ce bonheur si précieux mais à mon sens la réalisation, l'accomplissement, d'une personne ne peut se faire à travers les autres.

En voulant tout donner, tu ne te révèleras pas. Une femme (enfin je n'ai que moi en exemple!) n'attend pas qu'un homme lui donne tout. C'est même effrayant à la limite!

Mais bon ce n'est que mon modeste avis. Il existe une femme quelque part qui rêve surement de quelqu'un comme toi,de toi Kléman.

Sois en paix avec toi-même...et prends à certaines femmes, ce sont des empoisonneuses.

Écrit par : Perle | 11/09/2004

Bouiboui,



1) j'ai écris ça le 10 septembre

2) je ne vois pas où je me lamente, j'écris simplement ma vision des choses, de plus je ne te vois pas réagir quand "je ne me lamente pas", je ne comprends pas ce que tu cherches...

3) tu as peut etre eu l'appendicite ou un autre maladie un jour, tu as eu mal, et ben sache que ce jour là environ 30 000 personnes sont mortes de faim dans le monde... rien à dire de plus

Écrit par : Kleman | 11/09/2004

Bon tu sais que je trouve ça un peu trop théorique mais le point positif c'est que pour une fois tu parles de ton avenir avec l'envie de le découvrir et de le vivre, tu as enfin arrêté d'être focalisé sur le présent voire le non-présent...

Mais Perle a raison, tu ne pourrais pas vivre par procuration du bonheur des autres. Enfin ça tu l'apprendras par toi-même... Et j'espère aussi que tu ne tomberas pas sur une qui profitera à tes dépends de ta vulnérabilité.

N'oublie pas d'être heureux par toi-même avant tout.



1 Des bisous et bien plus...



Écrit par : Laurette | 11/09/2004

En fait, j'ai trouvé. T'es un rêveur qui plonge avec délice dans ses rêves et en oublie de se réveiller... 1



Ils sont beaux, tes rêves. 1 Et TU ES BEAU dans ces rêves que tu décris.



Je suis assez d'acc avec Laurette : c'est plus positif que ce que j'ai jamais lu dans ton blog... Comme quoi l'amitié aussi fait des miracles :-D



Maintenant, c'est toujours du rêve... Mais c'est curieux, ça ressemble au rêve de quelqu'un qui est sur le point de se réveiller...



Je me trompe :-D ?



Merci à toi d'être là...



Merci à Laurette aussi

Et merci à elle de trouver ces mots qui te font avancer...





P. S. : Bouiboui, je ne pense pas que Kleman ait la prétention de détenir le monople de la souffrance... 1



Et je suis contente de te voir là !!! Bises à toi 1



Écrit par : milou | 11/09/2004

Heureuse de voir ton bonheur -stop- tu es sur La bonne voie - stop - bon courage, tu es fort - stop - bisou - stop.

Écrit par : annenenette | 13/09/2004

Salut

Un petit tour de nouveau ici, c'est toujours agréable de lire.

Je trouve aussi comme d'autres que tu es un idéaliste (et ça donne envie que ce soit réellement ainsi l'amour) et par contre par comme bouiboui que tu te lamentes. Et quand bien même si cela était, ma foi, ici c'est ton blog, ton lieu d'expression, alors ne te gêne pas 1

Ma vision de l'amour à moi est légèrement faussée car je suis divorcée. Il y a une histoire et un passé qui font que ...

Je suis par contre à l'opposé de toi concernant la fidélité qui pour moi va de soi. J'ai la sensation qu'avec celui ou celle qu'on aime on peut et doit tout pouvoir découvrir sexuellement.

Je repasserai lire 1 @+

Écrit par : BLoWBaCK | 13/09/2004

merci à tous pour vos commentaires



Blowback, ton mail est bizarre, ça me marque: INFECTIOUS_BLoWBaCK@msn.com



je comprends pas, pourtant j'aimerai bien te contacter

bisou

Écrit par : Kleman | 13/09/2004

c'est quoi qui t'intrigues dans ce mail ? INFECTIOUS ? C'est une référence musicale à un groupe (Infectious Groove). Sinon c'est un mail tout à fait valide, qui me sert de boîte aux lettres et de contact msn. J'ai d'autres mails aussi, une adresse de la poste, un compte gmail et peut-être encore quelques autres hotmail 1 Je laisse une autre adresse avec une autre référence musicale (adf = Asian Dub Foundation) si l'INFECTIOUS te pose problème 1



Je suis contente que tu veuilles me contacter, car j'avais laissé une fois un commentaire sur un message plus ancien ou je disais que j'avais un rapport au corps similaire au tien, que je n'avais jamais parlé à quelqu'un qui était de ce point de vue là, exactement dans mon cas et que ça m'aurait intéresser de partager nos points de vue, nos expériences, nos lamentations 1



Je passe peu souvent ici et je me rends compte que j'ai tort car il y a de la matière intéressante dans la forme et le fond. Je ferais un effort pour passer au moins une fois par semaine 1

@+

Écrit par : BLoWBaCK | 06/10/2004

Les commentaires sont fermés.