Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2004

Le temps sans toi

Le temps n’est rien ou presque rien
Il nous fait croire et nous détient
Prison raison appréhension
Ces jours qui passent cruelle tension.

Toutes ces minutes qui nous séparent
Ne font que me déboussoler
Si proche si loin ce doux départ
D’une vie entière à toi mêlée.

Chacun des mots que je t’inscris
Est une seconde de moins sans toi
Ça me console et me ravit
Et annihile tout ces pourquoi.

Les commentaires sont fermés.