Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2005

Sérénité

Je suis serein le cœur léger
De la rivière trouvant le gué
Et le passage, tes yeux mi-clos
Me rendent sage, j’ouvre mes mots.

Comme la pluie j’aime ta peau
Comme la nuit tu viens en moi
Comme l’étoile en ce repos
Comme ce cœur mon cœur est toi

De l’éternel je suis ici
J’apprends savoir d’où vient la vie

C’est du creux de ton cou dont je suis amoureux
Aurevoir amertume en ces lieux langoureux
En dehors c’est l’hiver et les neiges en murmure
Sont en dedans les flammes sans l’ultime déchirure

De l’éternel je suis ici
J’apprends savoir d’où vient la vie
Et c’est toi qui me donne l’origine et la forme
De tout ce qui nous vient avant que l’on s’endorme…

Les commentaires sont fermés.