Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2005

Aventurier, maintenant tu pleures

Cette sensation au bout des doigts, une ptite douleur... Ça apparaît souvent, quand je pense à tout ça, à tout ce qui file entre ces doigts. A la vie.

Frissons de mauvais augure, obscure obscurité. Difficile à expliquer. Je me croyais aventurier amoureux, plein de joie et de tendresse à donner. Je ne suis qu'un quotidien morose, où chaque jour est la répétition du lendemain qui est la copie de l'avenir. Regarder les gens et se sentir coupable. Regarder les gens et se sentir jaloux. Jaloux d'une image, d'un bonheur apparent. La vie c'est pas ça, la vie c'est tout, la vie c'est les larmes et les rires. Et ne voir que la naïveté a été l'erreur de ma vie. Ironie, où voir la vie est l'erreur de la vie. Fatal Error, destruction imminente. J'peux pas me formater, mon esprit mon cerveau ma mémoire, j'peux pas m'effacer, m'écraser, m'isoler, me circonscrire, m'annihiler.

Pourquoi ? Porter tout ça. Fardeau de pacotille, pour amadouer les forces hostiles... Croire que je peux maîtriser l'existence de mon moi. Foutaises. Affabulations. Terminaisons nerveuses défectueuses. Foutu dieu prend ma vie et sauve n'importe qui d'autre. Il le mérite. Je le mérite. J'ai tout gâché en étant moi, je peux pas changer. Si seulement c'était la faute du hasard, la faute d'un mauvais geste ou parole... Mais nan, je ne suis pas l'aventurier extraordinaire, je suis moi, c'est bien pire. Avant tu riais, de ce qui est perdu. Retrouver la trace et la suivre, ne pas regarder celui qui la crée. Mes yeux sont par terre, je ne vois plus le ciel. Étoiles au firmament. Je m'affirme amant, je ne suis qu'avant, un temps révolu, j'aurai voulu... Aimer.

Trop tard.

Je ne suis plus à la recherche de la quête merveilleuse... Je fais la quête, je mendie le moindre bout de sucrerie. J'étouffe. Tout seul, suicide affectif. Perdu, Pardon. Pardon

Pardon d'être là, je ne supporte pas. Je voudrais être ailleurs. Si mal par ma faute. Vouloir créer la vie et à la place donner la douleur, je me supporte pas. Terminado

Cette sensation au bout des doigts, si petite douleur...

Commentaires

"Etre différent, c'est être beau dans le regard des autres"...

Je ne sais plus qui a dit ça.

Je commence à comprendre peu à peu ce qui m'attache à toi...Je lis tes post les uns après les autres, mon coeur se serre en te lisant et paradoxalement je trouve que tu as la chance inouïe de pouvoir l'écrire. Les messages des autres...J'en frissonne...

Voilà ça sert pas à grand chose ce post mais je prends peu à peu l'habitude de dire les choses que je pense au moment où je les pense!

Prends soin de toi...

*Une étoile de mer dans un grand océan...*

Écrit par : MarYbriguitte | 23/08/2005

Les commentaires sont fermés.