Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2005

Tout s'éteint

Interjection sentimentale
Les déjéctions débiles mentales
De la merde dans les yeux qui me sort du cerveau
Et des larmes eau de vie odieux vice sous la peau...

Crier toute ma haine je suis la seule cible
toi je t'aime me déteste me hait et t'adore
J'aimerai cracher sur ma tombe, dépouille ensevelie
Me voila aujourd'hui aussi mort que les autres
Faites pas chier avec vos espérances, je vous les rends
Z'en avez bien plus besoin que moi.

Besoin de réalité, sinon c'est terminé
Besoin de tout toucher, ou alors me tuer
Demain n'existe pas quand on oublie le passé
Demain est en déclin, avenir assassiné.

Plus rien n'est important
Petage de plomb imminent
Plus rien n'est important
Même pas être vivant.

Vouloir ce pouvoir
Y croire des espoirs
En fumée envolés
Détruits par l'eau salée

Les larmes ne coulent plus
Les larmes se sont tues
La rancoeur est immense
Plus de vie récompense

Quand j'y pense je suis bien
Quand je danse avec toi
Et au moment d'être le tien
Tout s'étreint au désaroi

Tout s'éteint
Tout s'éteint

Toucher la peau
Ensevelir mes mots
Ne parler que des sens
Se taire à l'innocence

Offre moi la vie
non, ne m'offre pas
donne m'en un bout, je ne peux assumer plus
Ma définitive existence se veut mortelle
Mortelle essence pour ceux qui m'approchent
Contamination terrible

J'oublie l'irréel, sans lui je serai ailleurs, sans lui plus de moi
J'oublie l'ire et Elle... soit mon aile, douceur, chaleur, oubli
Ton corps inné, si belle, tellement toi...

Fermer les yeux, les étoiles meurent
Fermer le coeur, les étoiles filantes
Marqué à vie par ces douleurs
Fardeau appui de mes frayeurs
Faire du mal je le fais
Fer du mâle je me hais.

Doubler les inconnues, graver leur visage
flageller ma mémoire, mes sens sous le fouet
le fouet n'est pas mon souhait, mais le saoul est fou et...
Perdu.
Je suis le saoul
Je suis le fou
Sans le saoul on est riche
Sans le fou on s'en fiche
Sang volé, mes ailes exsangues ne bougent plus
Mon vol en cambriole, en cabrioles et carambole... l'âge... lâche.

Je n'ai l'âge de personne
juste celui d'etre moi
D'être moins que rien
Rien du tout

Mon coeur est si vieux, rides, maladies, automutilations
Mon coeur est si faux. S'il faut le carboniser je serai le premier
Demain ne le concerne plus, demain c'est le lendemain d'aujourd'hui
Et la vie se vide, la baignoire a une fuite... les baies noires sont poison
Et je mange à foison.
Il s'en va...

Décroche moi le coeur
Je l'offre à qui veut
Il peut encore servir... mais loin de moi
Envoyez moi au paradis, ou en enfer enfermez moi

L'historien m'oubliera, et vous tous à la fois
Effacez mes traces, gardez juste la joie
Souriez, vous êtes filmés
Au fil du temps...  de temps en temps... Offrez moi un sourire

Je ne sais plus aimer, la machine est cassée
Le cas c'est même pas moi, Oubliez
Aimez ceux qui le peuvent, et peuvent rendre le bonheur
Avec moi à gagner il n'y a rien que des pleurs
des douleurs, des rancoeurs... demandez leur...

L'artificier va faire sauter l'artificiel de mes pensées
Les fleurs du mal vont s'immiscer, vont faire sauter les derniers verrous...
Et le jour où mes yeux s'ouvriront sur l'inanité de mon existence,
Il sera temps d'écrire le mot: FIN

Commentaires

je suis désespoir, chagrin, et impuissance après lecture et relecture

Écrit par : C | 11/09/2005

Où es-tu?

Écrit par : MarYbriguitte | 12/09/2005

.. alors je sais pas ... je suis arrivé sur un forum .. à un endroit ou on parlait de poème... coup de coeur pour un en particulier ... une adresse au bas .. je mets la fainéasse ke je suis au vestiaire et j'y vais ... au moins pour mettre un p'tit mot ... et là je vois plein d'autres textes ..... je fais un peu le tour... le temps de confirmer ce que je pensais ... la personne qui tient la plume semble bien avoir du talent... puis je lis celui'ci .... bcp plus gris ... voir gris-noir ... sur fond de désespoir ...
... tes mots sont bouleversants ... pas qu'au fil de celui-ci mais des autres aussi ... et devant l'intensité des textes .... j'ose juste espére que tu puisse trouver parfois un peu de baume ....

Écrit par : Juju | 21/09/2005

J'ai l'impression de lire mes propres sentiments et je sais pas si je suis triste que quelqu'un d'autre soit aussi mal que moi ou rassurée de pas être toute seule à avoir envie de vomir, crier, pleurer, frapper....
L'amour ya rien de mieux mais ya surtout rien de pire..
J'espère que tu vas mieux et au secours!

Écrit par : cécé | 21/09/2005

Les commentaires sont fermés.