Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2005

Âm'Heureux

C'est une après-midi, où je vis où je vis

Comme Cali l'aurait dit, J'suis amoureux à vie

C'est une après-midi, ou un soir où je vis

Tes yeux qui m'ont ravi, tout du cœur à l'esprit.

Heureux n'est pas un mot, trois lettres éternité

Opération mathématique

Qui mène à trois, à l'être aimé.

 

 

J’en mène pas large devant tes yeux

J’m’y réfugie en âm’heureux

 

 

 

 

Amoureux fou d’une Ange, étrange et être à toi

C’est ma joie je m’y range, tiroir miroir mi-roi

Plus qu’une reine et demi formée par tout ton toi

Tu trônes ici toujours, les plus chanceux des trois.

 

 

C’est des trois de Messine, multiplié par deux

Ça nous donne les six cils de tes yeux de tes yeux

Guérissant tous les maux par le simple regard

C’est toi la médecine étonnante et si rare.

 

 

Toi c’est le chocolat qui me rend tout poudré

Volé comme un baiser sur le bord gai du quai

Les questions en suspend me laissent indifférent

Le choc ola olé !! Mélange des amants.

 

 

Toi c’est ces mots chantants que j’entends en dansant

Et dans cents ans encore ils valseront charmants

L’accent de ton pays chapeaute le a de l’âme

Ton pays et le mien seront ensemble en trame.

 

 

 

 

C'est une après-midi, où je vis où je vis

Comme Cali l'aurait dit, J'suis amoureux à vie

C'est une après-midi, ou un soir où je vis

Tes yeux qui m'ont ravi, tout du cœur à l'esprit.

Heureux n'est pas un mot, trois lettres éternité

Opération mathématique

Qui mène à trois, à l'être aimé.

 

 

J’en mène pas large devant tes yeux

J’m’y réfugie en âm’heureux.

 

 

 

 

Amoureux fou de tout, tout ce que tu déploies

De ta peau de cristal je ne pense qu’à soie

Je parais en paresse alanguit entre toi.

Aujourd’hui et demain plus jamais avoir froid.

 

 

Toi c’est toute la vie fabriquée en ton sein

Sacré vie ça crée lui, elle et nous en dessein

Dessiner des idées à l’aurore dans le ciel

Et tout concrétiser avec un goût de miel.

 

 

Mon rêve et mon désir irrémédiablement

Tu réalises ici le plus beau des ciments

Et s’il ment c’est pas grave tu as toujours la clé

Pour ouvrir tout la haut le trésor enlevé.

 

 

Je serai toujours là pour t’aimer et t’aimer

Et tes mets et j’émets le souhait de les goûter

Je t’aime je t’aime je t’aime, toi je n’aime que toi

C’est du plagiat ok, mais je n’aime que toi.

 

 

 

 

C'est une après-midi, où je vis où je vis

Comme Cali l'aurait dit, J'suis amoureux à vie

C'est une après-midi, ou un soir où je vis

Tes yeux qui m'ont ravi, tout du cœur à l'esprit.

Heureux n'est pas un mot, trois lettres éternité

Opération mathématique

Qui mène à trois, à l'être aimé.

 

 

J’en mène pas large devant tes yeux

J’m’y réfugie en âm’heureux

 

 

 

 

Toi c’est toute la vie énumérée ici

Et partout sur l’ailleurs tableau où je l’écris

Indélébile apport au grand livre des demain

A toi livrer l’ivresse de croiser nos chemins.

 

 

Toi ce corps innocent sourires si rassurant

Plus de plaies à mon bras, refermées à l’instant

Ils ne sont plus qu’à toi pour recouvrir tes peines

Toi la reine toi la vie qui en a pris les rennes.

 

 

Bout d’amour prés de toi mon cœur est ribambelle

Il rit s’épanouit en t’admirant toi celle

Qui lui donne une amie, une amante en ta peau

Sous ta peau je l’entends il joue en petits sauts.

 

 

Toi c’est toute la vie, en cette après-midi

Le soleil est voisin de l’humeur qui sourit

Je t’aime je t’aime je t’aime, toi je n’aime que toi

C’est du plagiat ok, mais je n’aime que toi.

 

 

 

 

C'est une après-midi, où je vis où je vis

Comme Cali l'aurait dit, J'suis amoureux à vie

C'est une après-midi, ou un soir où je vis

Tes yeux qui m'ont ravi, tout du cœur à l'esprit.

Heureux n'est pas un mot, trois lettres éternité

Opération mathématique

Qui mène à trois, à l'être aimé.

 

 

J’en mène pas large devant tes yeux

J’m’y réfugie en âm’heureux

 

 

 

 

Toi toi toi toi toi toi, trois lettres éternité

Nous nous nous nous nous nous, plus un on est entier

Et puis de cinq à six nous voilà paradis

Après on compte plus, on s’aime, et puis on vit.

Commentaires

Merci mon amour ........ que répondre à un texte aussi beau ?????? que dire que tu ne saches déjà ???
Tu es ce qui m'est arrivé de mieux dans la vie ......Merci d'avoir déboulé dans ma vie et d'y mettre chaque jour qui passe un peu plus de soleil .......( et Merci Cali sans qui rien ne serait arrivé)
Tu sublimes chaque instant ......Rien de plus merveilleux qu'une seconde près de toi ........
Tu enchantes ma vie, mon coeur ........
Je t'aime , je t'aime, je t'aime et je n'aime que toi .........

Écrit par : C | 15/10/2005

WAHOU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
j'espère te renContrer un jour petite C
tu es Celle qui fait battre si fort le Coeur de mon Ti Clem
Cela mérite plein de bisous à vous 2.

Écrit par : l'amourelle | 15/10/2005

héhéhéhéhé ...... pourquoi pas ? histoire de te prouver que tu ne crois pas si bien dire car je suis effectivement toute petite .....
Bisous à toi aussi pour ce gentil commentaire

Écrit par : C | 15/10/2005

plein de petit bonheur as tous les deux il n' y a rien de plus beau que le partage de son coeur et de sa vie . J'espère pour vous que chaque jour se face ou cette petite lumière qui doit briller dans vos yeux devienne un feu qui ne s' éteigne jamais et que chaque jour se face ou l'un sera faiblaisse que l'autre devienne sa force et son pillier.gros bisous à tous les deux et plein de bonnes choses!!!!!

Écrit par : mymy | 17/10/2005

Je t'aime , je t'aime, je t'aime , je t'aime, je t'aime , je t'aime , je t'aime .........

Écrit par : Corine | 19/10/2005

Les commentaires sont fermés.