Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2008

Lucide in the sky with Almonds

Un reste de café froid, une humeur de sorcière

Me voilà déprimé, enterré dans l’ornière

Magical comedy que je joue en entier

Plié dans un tiroir, surpris c’est mon métier.

 

Si vous ne pipez mot à ce que je décris

Et que vous n’y voyez que quelques rîmes en nid

C’est normal calmez vous ça défoule et c’est tout

Envolée dystrophique empaillée dans la boue

 

Un reste de café froid dégueulasse au possible

Que je ne boirai pas, vomir est si nuisible

Le venin s’est déjà répandu dans la reine

Pourquoi en rajouter ça n’en vaut plus la peine.

 

Elle est morte émaciée les bronches et les tympans

Percés en trois morceaux rendus aux quatre vents

Et moi je suis assis, j’écris, je pleure aussi

A vouloir exprimer le mal qui m’a épris.

 

A quoi bon commencer ici un paragraphe ?

Le lyrisme voudrait que je marque épitaphe

Mais ni la vie, et ni la mort

Ni la sagesse et ni l’effort

Aucun travail n’a débuté

L’enceinte est vide, l’acte manqué.

 

La reine merde à mon service

La roue des mots est un supplice.

 

Fariboles et tourments naissent en mon crâne lent

C’est dur à dire ainsi mais pas s’ils sont cinq cents

Et oui talent mon œil ne fait pas l’interprète

Qui veut au plus offrant : jamais je ne le prête

 

Si vous comprenez pas c’est que vous êtes un sain

Pliez pour nous enfin car je suis un machin

Un truc sans illusion, moisi dans son dégoût

Tirez la chasse bordel, mon départ est si flou.

 

A quoi bon terminer ici un paragraphe ?

Le café est parti, j’me suis donné une baffe

J’vais prendre du chocolat

Et basta !

 

Commentaires

c'est vif, c'est tonique, c'est aussi inattendu par rapport aux précédentes klemanteries et j'adore la chute!
donc pour le 1er mars tu me diras: café ou chocolat au réveil?
je t'embrasse,
Eph'

Écrit par : Eph' | 02/02/2008

Les commentaires sont fermés.