Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2008

Accès de Larmes

Tous ces accès de larmes
Mais sans excès de drame
Ça bout à l’intérieur
Autant croît la douleur.

Je porte ce fardeau en souriant c’est beau
Mais c’est long et c’est con quand vient l’arme de trop
Destruction sur le faîte tout en haut je m’arrête
Point de vue si futile de rien je suis prophète.

Trop conscient pour la mort je survis sans renforts
Tout se crashe dans mon crâne je suis seul et j’ai tort
Aux commandes ô suicide un kamikaze en moins
Mais ma vie ne décolle et ne m’achève point.

Tiraillé j’tire ailleurs tout ça m’est bien égal
Finalement car le choix c’est la peste ou la gale
Rongé de pourriture je fais fuir les passants
Bombardé à coté du chemin vers l’avant.


Tous ces accès de larmes
Mais sans excès de drame
Ça bout à l’intérieur
Tout moi fut une erreur.


Je m’efface à la gomme car ma vie n’est personne
Elle s’oublie peu à peu et m’invite à l’automne
Prisonnier de mes mots qui vont viennent et s’accrochent
Je m’évade silencieux aux envies de moins moche.

Tous ces accès de larmes
Mais sans excès de drame
Ça bout à l’intérieur
Autant croît la douleur.


Les commentaires sont fermés.