Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2009

[sans titre]

Je voudrais tant pleurer comme un saule en été
Au bord de la rivière où tu ris envolée.
Pourtant les larmes aux yeux explosent au sol terreux
A bord de la civière où je fuis amoureux.

Je m’efface en morceaux contre terre je ruisselle
Et la farce au niveau ne caresse aucune aile
Mes anges n’ont plus d’histoire à voler aussi haut
Et moi à les attendre ridicule je les vaux.

Lassez vous de mes plaintes
Le lâche avoue en vain
Que le manque est l’étreinte
Votre flamme, elle, s’éteint…

Le feu à découvert n’a que séché les yeux
En dedans c’est l’enfer avec un goût de mieux
Le sourire est amer comme le cœur est acide
Plus la tête à la fête, l’affectif est aride.

Et la source tarie recoulera t’elle un jour ?
Moi pigeon je roucoule comme un rat de faubourg
Je suis petit vaurien qui s’imagine beau roi
Dans ma fange j’imagine que l’on rêve de moi…

Lassez vous de mes plaintes
Le lâche avoue en vain
Que la vie est une feinte
Votre âme, elle, me ceint…

Je voudrais tant pleurer comme un saule en été
Mais les larmes sont peines et tu t’es envolée…

Commentaires

Bonjour Kleman,

Très beau poème que je viens de lire là. Bonne continuation.

Ton air amoureux me laisse à penser que tu devrais aimer les livres de Anna. Enjoy !

anti

Écrit par : anti | 27/03/2009

Je passe toujours, merci pour ce partage de mots... En espérant avoir l'occasion d'échanger plus un de ces 4, maintenant que tu situes qui se cache derrière le nom d'oiseau... Bonne soirée

Écrit par : Noir de Geai | 28/03/2009

Je passe toujours, merci pour ce partage de mots... En espérant avoir l'occasion d'échanger plus un de ces 4, maintenant que tu situes qui se cache derrière le nom d'oiseau... Bonne soirée

Écrit par : Noir de Geai | 28/03/2009

Votre poésie est juste et bien construite. On se laisse emporter par ce flots de mots touchant et vrai...
Et pourquoi ne pas vivre les brisures comme des éclats de rire?

Écrit par : Loreley | 10/07/2009

J'ai pas tout lu mais le peu, wahou!! que c'es beau Klem !
Merci, j'ai hate d'en lire plus...

Écrit par : Geraldine | 14/05/2010

Les commentaires sont fermés.