Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2009

Ni... Ni... Mais seul

 

Ni super-héros ni corsaire

Je change de cap et d'atmosphère

Je ne vole pas je quitte la terre

Tournant le dos aux hémisphères.

Mais je retombe au... sol

Dans mon univers... seul.

 

Les chemins de cailloux arpentés de mes pieds

M'observent m'écailler des genoux aux idées

Et je perds ces repères jadis étoiles de mages

Gisantes éberluées sous mes larmes de rage.

 

S'évaporent les rapports de futurs si pressés

Qu'ils sont morts endettés d'être prématurés.

J'étais si près pourtant, et si prêt disposé

En attente du départ pour vivant m'élancer.

 

Les illusions paumées m'ont appris à l'usure

Que je ne voulais voir l'étendue des blessures

C'est myope misérable à moitié endormi

Que s'ouvrent mes yeux nus sur mon sort tant honnis.

 

Ni super-héros ni corsaire

Je change de cap et d'atmosphère

Je ne vole pas je quitte la terre

Tournant le dos aux hémisphères.

Mais je retombe au... sol

Dans mon univers... seul.

 

J'ai chu trop tôt si loin mais mon regard s'éteint

Comme mon coeur en son temps a sifflé son refrain

Isolé en mon il pour pleurer c'est peinard

Entouré par les riens la peine est belle à voir.

 

Aimer laisser moi rire s'il vous plait mon avis

Est que c'est éphémère sans fée mère sise à vie.

Sans merci mon temps fuit et mon aire à trépas

Sent sa fin à minuit et se meurt à grands pas.

 

Ni super-héros ni corsaire

Je change de cap et d'atmosphère

Je ne crois plus à ces mystères

Et tant pis si mon message erre...

Commentaires

Le message erre...

En messagère
j'aime et ça gère
les futurs prématurés.

Entouré par les reines ta peine fait peine à voir
L'effet amer de l'éphémère
écorche tes idées

Mais le temps suspendu
parenthèse part en thèse
Pare en t'aise

Un fol instant
plus de tourment
Mais sage ère...

Écrit par : Céline | 14/07/2009

Les commentaires sont fermés.