Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2011

Des Tâches, et...

Empêtré je décolle
Me détacher du sol
L'idéal se délite
Je retombe, comme un rite.

Marionnette en lambeaux mais sans fil à la patte
Elle reprend le flambeau et voilà ça épate.
Difficile de sortir de ses sentiers battus
Que le feu a tracé quand le lâche a perdu.

Et vivante à nouveau sans compter tous les morts
Les pertes sont une victoire pour se jouer du sort.
Ses membres déchiquetés, surtout à l'intérieur
Ne transperceront pas la façade du rieur.

Après tout c'est le prix pour être enfin un con
Pris comme un tout le monde, sans poser de questions.
Ce sourire c'est pour rire c'est la merde en dedans
Ce saoul rire c'est pourrir c'est pour rien vers l'avant.

Empêtré je décolle
Me détacher du sol
L'idéal se délite
Je retombe, comme un rite.

Et le coeur se détache, il a suivi le fil
C'est sa veine après tout il ne tient qu'à un cil
Battement bêtement de vos yeux il ne garde
Que le bonheur des cieux dont le soleil le darde.

Je lui ai dit adieu la marionnette aussi
Il n'y a plus de dieux et de déesse ici
Et je suis vide à vie mais lui peut être heureux
Près de vous et sans moi rien ne paraît affreux.

Empêtré je décolle
Me détacher du sol.
Sans attaches à jamais
Pour toujours libéré.

Les commentaires sont fermés.